Jean Baptiste est-il Élie ?

Cette question fût posée au prophète en personne, et voici sa réponse :

« Voici le témoignage de Jean, lorsque les Juifs envoyèrent de Jérusalem des sacrificateurs et des Lévites, pour lui demander: Toi, qui es-tu?Il déclara, et ne le nia point, il déclara qu’il n’était pas le Christ.Et ils lui demandèrent: Quoi donc? es-tu Élie? Et il dit: Je ne le suis point. Es-tu le prophète? Et il répondit: Non.Ils lui dirent alors: Qui es-tu? afin que nous donnions une réponse à ceux qui nous ont envoyés. Que dis-tu de toi-même?Moi, dit-il, je suis la voix de celui qui crie dans le désert: Aplanissez le chemin du Seigneur, comme a dit Ésaïe, le prophète. » Évangile de Jean, chapitre 1, versets 19 à 23

Ici, Jean nie clairement être Élie. Mais plus loin, Jésus notre Maître dit ceci :

« Comme ils s’en allaient, Jésus se mit à dire à la foule, au sujet de Jean: Qu’êtes-vous allés voir au désert? un roseau agité par le vent?Mais, qu’êtes-vous allés voir? un homme vêtu d’habits précieux? Voici, ceux qui portent des habits précieux sont dans les maisons des rois. Qu’êtes-vous donc allés voir? un prophète? Oui, vous dis-je, et plus qu’un prophète.Car c’est celui dont il est écrit: Voici, j’envoie mon messager devant ta face, Pour préparer ton chemin devant toi.Je vous le dis en vérité, parmi ceux qui sont nés de femmes, il n’en a point paru de plus grand que Jean Baptiste. Cependant, le plus petit dans le royaume des cieux est plus grand que lui.Depuis le temps de Jean Baptiste jusqu’à présent, le royaume des cieux est forcé, et ce sont les violents qui s’en s’emparent.Car tous les prophètes et la loi ont prophétisé jusqu’à Jean;et, si vous voulez le comprendre, c’est lui qui est l’Élie qui devait venir ; que celui qui a des oreilles pour entendre entende. » Matthieu 11 : 7-15

Qui dit la vérité ? Qui ment parmi les deux ? Nous savons que Jésus ne ment pas ; alors est-ce Jean qui ment ? Et pour quelle raison ? Est-ce une contradiction comme certains peuvent le penser ? Nous savons que la Bible ne se contredit pas, et que l’Esprit de Dieu y a déposé la Vérité de telle sorte que ceux qui la trouve sont, soit inspirés de Dieu, soit des personnes qui cherchent vraiment la voie du Seigneur. L’Évangile de Luc, au chapitre 1, les versets 11 à 19 dit ceci :

«Alors un ange du Seigneur apparut à Zacharie, et se tint debout à droite de l’autel des parfums.Zacharie fut troublé en le voyant, et la frayeur s’empara de lui.Mais l’ange lui dit: Ne crains point, Zacharie; car ta prière a été exaucée. Ta femme Élisabeth t’enfantera un fils, et tu lui donneras le nom de Jean.Il sera pour toi un sujet de joie et d’allégresse, et plusieurs se réjouiront de sa naissance.Car il sera grand devant le Seigneur. Il ne boira ni vin, ni liqueur enivrante, et il sera rempli de l’Esprit Saint dès le sein de sa mère;il ramènera plusieurs des fils d’Israël au Seigneur, leur Dieu;il marchera devant Dieu avec l’esprit et la puissance d’Élie, pour ramener les cœurs des pères vers les enfants, et les rebelles à la sagesse des justes, afin de préparer au Seigneur un peuple bien disposé.Zacharie dit à l’ange: A quoi reconnaîtrai-je cela? Car je suis vieux, et ma femme est avancée en âge.L’ange lui répondit: Je suis Gabriel, je me tiens devant Dieu; j’ai été envoyé pour te parler, et pour t’annoncer cette bonne nouvelle. »

Ici, l’Ange Gabriel nous apporte une précision de taille : « il marchera devant Dieu avec l’ESPRIT et la puissance d’Élie… » Est-ce que ceci nous fait penser à quelque chose de précis dans le Livre Saint ? Dans l’Ancien Testament ? Allons voir ce que 2 Rois, chapitre 2 versets 9 à 15 nous apprend :

« Lorsqu’ils eurent passé, Élie dit à Élisée: Demande ce que tu veux que je fasse pour toi, avant que je sois enlevé d’avec toi. Élisée répondit: Qu’il y ait sur moi, je te prie, une double portion de ton esprit!Élie dit: Tu demandes une chose difficile. Mais si tu me vois pendant que je serai enlevé d’avec toi, cela t’arrivera ainsi; sinon, cela n’arrivera pas.Comme ils continuaient à marcher en parlant, voici, un char de feu et des chevaux de feu les séparèrent l’un de l’autre, et Élie monta au ciel dans un tourbillon.Élisée regardait et criait: Mon père! mon père! Char d’Israël et sa cavalerie! Et il ne le vit plus. Saisissant alors ses vêtements, il les déchira en deux morceaux,et il releva le manteau qu’Élie avait laissé tomber. Puis il retourna, et s’arrêta au bord du Jourdain;il prit le manteau qu’Élie avait laissé tomber, et il en frappa les eaux, et dit: Où est l’Éternel, le Dieu d’Élie? Lui aussi, il frappa les eaux, qui se partagèrent çà et là, et Élisée passa.Les fils des prophètes qui étaient à Jéricho, vis-à-vis, l’ayant vu, dirent: L’esprit d’Élie repose sur Élisée! Et ils allèrent à sa rencontre, et se prosternèrent contre terre devant lui. »

Ce passage de la Bible confirme ce que dit l’Ange Gabriel, et que comme ce fût le cas pour Élisée, c’est cet esprit d’Élie – qui peut être donné en plusieurs portions – qui habitait Jean Baptiste. Pourquoi donc Jésus affirma qu’il était Élie ? Déjà, est-ce que le Christ dit que Jean Baptiste est Élie ? La plupart du temps les gens regardent, mais ne voient pas ; ils entendent, mais ne comprennent pas ; ils lisent, mais ne font pas attention. Que dit réellement Jésus ? « et, si vous voulez le comprendre, c’est lui qui est l’Élie qui devait venir. » Pourquoi les gens oublient-ils l’apostrophe devant le nom Élie ? On aurait lu « le Élie » que ce serait plus clair ? car à ce moment on ne verrait plus le prophète en personne, mais ce qu’il personnifie. Souvenez-vous que la Bible annonce Élie deux fois : la première fois en Ésaïe 40 : 3 « Une voix crie: Préparez au désert le chemin de l’Éternel, Aplanissez dans les lieux arides Une route pour notre Dieu. »  Et une deuxième fois en Malachie 4 : 5-6 « Voici, je vous enverrai Élie, le prophète, Avant que le jour de l’Éternel arrive, Ce jour grand et redoutable.Il ramènera le cœur des pères à leurs enfants, Et le cœur des enfants à leurs pères, De peur que je ne vienne frapper le pays d’interdit. » Nous remarquons ici que ramener le cœur des pères à leurs enfants, et le cœur des enfants à leurs pères fait partie de la fonction d’Élie, voilà pourquoi, Jean Baptiste ayant une portion de cet esprit-là pouvait faire ces choses. Donc, Jésus disait que c’est lui le prophète revêtu de l’esprit d’Élie qui annonce la première venue du Messie, et non Élie en personne, voilà pourquoi lors de la transfiguration, en Luc 9 : 28-31, on voit apparaître Élie alors que Jean est déjà mort décapité par Hérode.

Non, Jean Baptiste n’est pas Élie en personne, voilà pourquoi lorsqu’il était en prison il envoie ses disciples, en Matthieu 11 : 2-6 demander à Jésus : « Jean, ayant entendu parler dans sa prison des œuvres du Christ, lui fit dire par ses disciples:Es-tu celui qui doit venir, ou devons-nous en attendre un autre?Jésus leur répondit: Allez rapporter à Jean ce que vous entendez et ce que vous voyez:les aveugles voient, les boiteux marchent, les lépreux sont purifiés, les sourds entendent, les morts ressuscitent, et la bonne nouvelle est annoncée aux pauvres.Heureux celui pour qui je ne serai pas une occasion de chute! » Car, s’il était Élie en personne, il le saurait. Cela étant clair que Jean Baptiste n’est pas le prophète Élie, mais plutôt un prophète qui comme Élisée a reçu une portion de l’esprit d’Élie, le débat sur qui est l’un des deux anges devant l’Éternel qui vont prophétiser 3 ans à Jérusalem avant d’être mis à mort et ressuscités est relancé. Apocalypse 11 : 3-6 dit :

« Je donnerai à mes deux témoins le pouvoir de prophétiser, revêtus de sacs, pendant mille deux cent soixante jours.Ce sont les deux oliviers et les deux chandeliers qui se tiennent devant le Seigneur de la terre.Si quelqu’un veut leur faire du mal, du feu sort de leur bouche et dévore leurs ennemis; et si quelqu’un veut leur faire du mal, il faut qu’il soit tué de cette manière.Ils ont le pouvoir de fermer le ciel, afin qu’il ne tombe point de pluie pendant les jours de leur prophétie; et ils ont le pouvoir de changer les eaux en sang, et de frapper la terre de toute espèce de plaie, chaque fois qu’ils le voudront. »

Et parce que Élie en 2 Rois 1 : 9-10 a déjà fait descendre le feu de Dieu pour dévorer les hommes : « Il envoya vers lui un chef de cinquante avec ses cinquante hommes. Ce chef monta auprès d’Élie, qui était assis sur le sommet de la montagne, et il lui dit: Homme de Dieu, le roi a dit: Descends!Élie répondit au chef de cinquante: Si je suis un homme de Dieu, que le feu descende du ciel et te consume, toi et tes cinquante hommes! Et le feu descendit du ciel et le consuma, lui et ses cinquante hommes. » Et qu’ensuite il a fermé les cieux pendant trois ans pour qu’il ne tombe aucune pluie, trois ans comme le temps alloué à ces deux prophètes pour prophétiser (1 Rois 17 : 1 dit ceci :  « Élie, le Thischbite, l’un des habitants de Galaad, dit à Achab: L’Éternel est vivant, le Dieu d’Israël, dont je suis le serviteur! il n’y aura ces années-ci ni rosée ni pluie, sinon à ma parole. » puis, 1Rois 18 : 1 dit ceci : «Bien des jours s’écoulèrent, et la parole de l’Éternel fut ainsi adressée à Élie, dans la troisième année: Va, présente-toi devant Achab, et je ferai tomber de la pluie sur la face du sol. »), alors il y a de fortes chances que l’un de ces deux prophètes soit Élie…

Que la Grâce de Dieu soit sur vous ! 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *